Ministère de l'Urbanisme, de l'Environnement et du Tourisme

Direction de l'Environnement et du Développement Durable

SOUTIEN À L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE DES COMMUNAUTÉS RURALES EN RÉGIONS MONTAGNEUSES DE DJIBOUTI

La République de Djibouti est caractérisée par un type de climat très aride et semi-désertique ce qui le rend très sensible aux effets du changement climatique. Les conséquences des changements climatiques se manifestant par des sécheresses récurrentes et des inondations, augmentent la vulnérabilité des moyens d’existence des pasteurs et agropasteurs.

Ceux-ci tirent l’essentiel de leurs revenus qui dépendent des conditions climatiques et des ressources naturelles. Les éleveurs ont perdu l’essentiel de leur cheptel. L’agriculture quant à elle, reste également tributaire des aléas climatiques. Depuis 2007, Djibouti est confrontée à une sécheresse prolongée qui a fortement impacté la production agro-pastorale et les moyens d’existence des zones rurales.

Les précipitations ont été de 75% inférieur à la moyenne dans certaines régions. Un total de 206 000 personnes vulnérables a été identifié dans Djibouti comme actuellement touchés par la sécheresse et ses impacts socio-économiques associés. À l’heure actuelle, 120 000 agriculteurs et éleveurs (15% de la population du pays) sont considérés comme souffrant d’insécurité alimentaire et nécessitent la distribution de nourriture.

Le projet de «Soutien à l’adaptation au changement climatique des communautés rurales en régions montagneuses de Djibouti » s’inscrit dans le but de contribuer à renforcer la résilience de ces populations face aux chocs liés à ces changements climatiques. C’est dans ce cadre que la République de Djibouti en partenariat avec le Fond pour l’Environnement Mondial et le Programme des Nations Unies pour le Développement ont mis en place le présent projet.
La zone d’intervention du projet est située à Adailou et Assamo, respectivement dans les régions de Tadjourah et d’Ali-Sabieh. Le projet va s’étendre sur une durée de quatre ans.

Le projet va s’étendre sur une durée de quatre ans.

Ce projet est financé par le Fond pour l’Environnement Mondial. Les activités du projet n’ont véritablement démarré qu’après l’atelier de lancement national qui s’est déroulé le 12 Novembre 2014.

Soutien-À-L’adaptation-Au-Changement-Climatique-Des-Communautés-Rurales

 

Composant du projet :

 Composante 1 : Renforcement des capacités institutionnelles pour la coordination, la planification résiliente au climat renforcée.

 Composante 2 : Amélioration de la gestion de l’eau dans les régions ciblées pour préserver les ressources en eau limitées et de gérer les flux temporels.

 Composante 3 : Amélioration de la capacité de résistance aux risques hydrologiques du changement climatique; Renforcer la résistance aux chocs économiques climatiques médiée.

Actualités

Projets