Ministère de l'Urbanisme, de l'Environnement et du Tourisme

Direction de l'Environnement et du Développement Durable

ATELIER DE VALIDATION DU RAPPORT D’ ANALYSE JURIDIQUE ET POLITIQUE DES CONVENTIONS DE RIO A DJIBOUTI

Pourvue d’un climat aride, la République de Djibouti subit de plein fouet les effets du changement climatique qui s’accompagne d’un processus de désertification et d’une réduction de la diversité biologique.

Consciente de ces risques, la République de Djibouti a adhéré  aux trois conventions de Rio : la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques dés son ouverture à la signature lors du Sommet la Terre de Rio de Janeiro (ratification en juillet 1995), la Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CDB) signée dés le 13 juin 1992 à Rio et ratifiée le 01 septembre 1994, la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification (CLD) signée en 1994 et ratifiée en 1997.

Le projet intitulé « Renforcement des capacités nationales en vue dune meilleure prise de décision et dune meilleure intégration des obligations mondiales en matière environnementale » s’inscrit dans les efforts fournis par Djibouti pour atteindre les objectifs fixés par les conventions de Rio. Il est ainsi destiné à renforcer les capacités des institutions nationales ciblées pour atteindre de meilleurs résultats environnementaux en améliorant l’intégration, le suivi et la décentralisation des priorités environnementales globales en République de Djibouti. Ses objectifs spécifiques sont de faire l’état des lieux de la mise en œuvre des conventions de Rio après examen des obligations et des opportunités qu’elles peuvent offrir aux pays signataires.

Les principaux objectifs de la consultation tels que décrits dans les termes de référence ont été de :

– Etudier le cadre politique et juridique national en matière de gouvernance environnementale, en examinant de près le schéma institutionnel mis en place et l’arsenal juridique adopté pour leur mise en œuvre.

– Examiner les réalisations accomplies dans le cadre du schéma politique et juridique susmentionné,

– Formuler des recommandations sur les plans politique et juridique afin de permettre à la République de Djibouti de respecter ses engagements et ses obligations en améliorant l’intégration des obligations des conventions de Rio.

Cet un atelier de validation est organisé à l’issue de l’étude et du processus de concertation avec l’ensemble des parties prenantes pour partager puis valider les résultats de l’étude, à savoir le diagnostic du cadre de mise en oeuvre des conventions de Rio, les recommandations formulées pour l’améliorer et le protocole d’accord proposé dans ce sens.

Actualités

Projets